LE SECRET POUR UNE AFRIQUE PROSPÈRE

Il y a quelques années de cela, le monde découvrait un artiste venu tout droit de la Corée du sud, avec un tube phénoménale qui allait entrer dans l’histoire de la vidéo, en devenant le clip le plus vue sur YouTube (Place qu’il a perdu depuis 2016). PSY et son titre “Gangnam Style” qui a franchit le cap de 2,9 milliards de vues, a été propulsé au devant de la scène mondiale durant plus d’un an. Participant à de nombreux concerts et shows TV aux côtés des célébrités telles que Madonna.

Où en est-il aujourd’hui dans sa carrière ? On l’ignore, mais une chose est certaine, c’est que son succès aura été de courte durée. Des artistes comme PSY, on en connait tous, ils sortent un single et du jour au lendemain, deviennent de véritables stars, et par la suite retombe dans l’anonymat le plus complet, comme s’ils n’avaient jamais existé.

A côté d’eux, il existe des artistes au parcours bien différent. L’influence et la popularité dont ils jouissent et qui font leur succès est le résultat d’un travail soutenu d’année en année. Ils se sont construits une véritable carrière atemporelle. En l’occurrence des têtes couronnées telles que Manu Dibango, Mickael Jackson, Beyonce, Madona, Tupac, etc.

 

LE SUCCÈS EST UNE CONSÉQUENCE

Il y a une réalité universelle dont nous devons prendre la pleine mesure : le succès ou l’échec n’est pas une question de chance ou de fatalité. Le succès est avant tout, une série d’actions planifiées visant la prospérité.

Derrière chaque succès apparent, se cache toujours une part d’ombre appelé « Travail ».  Le succès est la conséquence d’un travail acharné et continuel.

Connaissiez-vous DANGOTE avant qu’il ne soit Milliardaire ? AKON avant qu’il ne soit célèbre ? Où Samuel ETO’O avant ses débuts à la coupe du monde 98 ? Non bien évidemment ! Avant qu’ils ne se révèlent à nous, les célébrités ou modèles que nous admirons, forgeaient leur succès loin des regards du public. Et malgré leur succès fulgurant, ils n’ont jamais cessé de travailler et d’élever leur niveau jour après jour. Comme le vin, ils ne cessent de se bonifier avec le temps. Tous ont en commun ce que nous appelons “The rising Mindset” (la mentalité de croissance)

 

LA MENTALITÉ DE CROISSANCE 

La mentalité de croissance est un état d’esprit qui est tourné vers la productivité, et dont le principal moteur est la créativité. Ce qui importe ici, c’est la capacité à être focalisé sur ce qu’on fait de mieux, et de trouver le moyen de le faire encore et encore.

Prenons le cas de Shawn Carter, plus connu sous le nom de Jay Z. Son histoire est atypique.

Ne trouvant pas de maison de production, Jay Z se lance dans le Rap en commercialisant lui-même ses premiers albums avant de fonder son propre label. A ce jour, Jay Z compte 14 albums personnels, 4 albums communs et plus de 109 singles. Malgré un grand succès en affaires, ce que Jay-Z sait faire de mieux c’est d’écrire des bons textes de rap pour lui et d’autres artistes.

Dans le même cas de figure, Gérard de Villiers, Célèbre auteur de romans d’espionnages « SAS », qui raconte les aventures du Prince autrichien Malko Linge, a lui-même écrit Entre 1965 en 2013, les 200 volumes que compte la série SAS. Une constance exceptionnelle qui fait de lui un modèle d’excellence en la matière.

Au-delà des individus la mentalité de croissance peut être un facteur d’éveil au service du développement des Etats. En effet, la richesse d’un état dépend essentiellement de la qualité de la productivité de ses citoyens. Les Pays qui se sont élevés au dessus des autres, l’ont fait grâce à la production des richesses, créées et entretenues pas leurs habitants. Il n’est donc pas étonnant que les pays d’Asie du Sud-est en l’occurrence  les 5 Dragons occupent les sommets de l’échelle économique mondiale.

Chez nous en Afrique, loin d’avoir cette mentalité de croissance, C’est une mentalité de conservation (FIXED MINDSET) qui domine nos sociétés. Dès qu’ils occupent une position favorable dans le système, certains d’entre-nous se mettent à œuvrer pour le statu quo.

Par exemple :

  • La conservation du pouvoir par certains chefs d’États et le maintien des liens coloniaux avec les anciennes puissances.
  • L’égoïsme intellectuel et professionnel pour demeurer indispensable au sein d’une entreprise.
  • Le maintien des écarts sociaux entre les patrons et les employés.
  • Le mimétisme des idées en affaires et la conservation des modèles de pensées.
  • La conservation du système éducatif qui a peu évolué depuis l’époque coloniale

Nous devons rompre avec cette mentalité rétrograde pour adopter une mentalité de croissance. Nous devons apprendre et nous former sans cesse afin d’utiliser nos connaissances, compétences et notre créativité dans l’optique de créer plus de richesses pour nous et nos semblables.

Dans la même lancée, nous devons accroître notre production agricole, promouvoir plus d’artistes, de films et de contenus vidéos qui valorisent notre continent. Nous devons faire preuve d’imagination et d’ingéniosité pour apporter des solutions concrètes à nos problèmes et au reste du monde.

Chacun à son niveau peut contribuer à ériger la mentalité de croissance en principe fondateur d’une nouvelle Afrique.

  • En tant qu’étudiant : nous devons lire, nous instruire au maximum, expérimenter nos acquis… Être insatiable.
  • Comme entrepreneur : nous devons Créer des produits performants et veiller à faire croitre notre activité.
  • En tant qu’ingénieur, sachons que l’Afrique a besoin de nos inventions.
  • Et si nous sommes artistes, pour l’amour du ciel éblouissons le monde de notre talent.

Quoi que nous fassions comme métier, que nous soyons connus ou pas, faisons-en plus, afin que notre succès inspire les générations.

 AFRICANS RISING

Add Comment